Quand les blagues de Durex ont du mal à passer …

« Pourquoi Dieu a-t-il donné un pénis aux hommes ? Pour qu’ils aient au moins un moyen de faire taire les femmes #DurexJoke ». Cette blague postée jeudi dernier sur Twitter par l’antenne sud-africaine du fabricant de préservatifs a déclenché une polémique dès sa mise en ligne sur le réseau social.

Cette blague jugée de mauvais gout, a été très vite dénoncée par les associations féministes qui revendiquaient le caractère sexiste de cette  » #DurexJoke ».

Suite à ce buzz incontrôlé, Durex a bien evidemment enlevée son Tweet et s’est excusé sur le réseau social : « Nous sommes vraiment désolés d’avoir offensé les femmes, ce n’était pas intentionnel. Nous croyons au droit des femmes ». Cette « blague » s’inscrit en fait dans le cadre d’une campagne de communication humoristique sur internet, nommée « Durexjoke ».

Certes, elle s’inscrit dans une campagne de communication mené par la marque, mais les retombées espérés sont loin d’être atteins à cause de ce manque de tact . Le coeur de cible de cette campagne était les hommes, mais le message à été perçu comme une agression aux droits de la femme.

Cette campagne est un bon exemple qui illustre à quel point l’impact de grands organisations ou associations peuvent promouvoir ou complètement réduire à néant les efforts de la campagne. Les propos doivent être pesés afin de pouvoir toucher les cibles souhaiter tout en ne heurtant pas la sensibilité des autres. De plus, il s’agit d’une campagne humoristique: c’est un challenge d’autant plus important car les cibles n’ont pas le même humour. Un défi de taille donc puisque pour une marque comme Durex l’enjeu était de ne pas tomber dans la vulgarité.

Dans ce cas, l’art et la manière, ont malheureusement compté, mais quel jolie faute de goût. Car féministe ou pas, cette blague est à prendre au second degré, la polémique qui en découle fait de cette campagne une action humoristique. Tel est pris qui croyait prendre, Durex voulant amuser la gallerie, se retrouve au centre de toutes les attentions mais montrer du doigt tel un vilain petit canard ! Un beau retournement de situation.

Peu importe l’art et la manière, On adore …