Quand les mannequins d’H&M font la controverse …

La chaine de magasins a eu le malheur d’utiliser un système lui permettant de créer des mannequins virtuels. Comme on peut le voir, les corps sont extrêmement retouchés et tendent à donner une image de femme avec une plastique idéale. C’était sans compter les associations notamment Aftonbladet qui dénonce ce type de procédé. Ces associations luttent contre l’anorexie et estiment que l’industrie de la mode est un influenceur incontestable de tendance qui créer des idéaux, et ainsi entretient le faussée existant entre les « vrais filles » et celles des magazines.

Afin d’apaiser la situation et surtout afin de conserver son image, un communiqué de presse à été diffusée : « Il ne s’agit pas de véhiculer un « idéal physique », mais simplement de présenter les articles comme le font d’autres marques. Les têtes de ces mannequins virtuels sont des têtes de vrais mannequins qui sont bien conscients de la manière dont la marque les utilise»

C’est ainsi une action simple et claire afin de montrer aux influenceurs qu’H&M n’est pas n’alimente pas cette image surréaliste de la femme. Cette polémique aura seulement été créer par les associations puisque les internautes ne semblent pas plus atteint que cela par l’image qu’H&M renvoie.

Nous sommes donc habitués à ce type de clichés et stéréotypes, cela fait partie  » des codes de la mode ».

L’industrie de la mode a eu déjà raison de nous !

Peu importe l’art et la manière, On adore …